Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Compte tenu de la qualité des raisins et surtout de leur niveau de maturité, le début des vendanges de ce millésime 2015 , porteur de tant d'espoirs, a été avancé de quelques jours.

Il n'était, en effet, pas question d'attendre plus longtemps alors même que les derniers résultats d'analyses faisaient apparaître des niveaux de sucre très élevés.

Le temps de réquisitionner et de préparer le matériel nécessaire, tout était fin prêt pour démarrer mardi dernier.

C'est donc dès le lever du soleil, en ce matin du 22 septembre, que les opérations ont pu débuter.

Lever de soleil sur les eaux de la Dordogne

Lever de soleil sur les eaux de la Dordogne

La nature s'éveille !

La nature s'éveille !

Dernières mises au point de la vendangeuse avant le ramassage des premiers raisins. Tout est encore calme. C'est le moment d'avaler une dernière gorgée de café, de vérifier que tout est bien en place, puis de se lancer.

Dernier check up

Dernier check up

C'est parti. La vendangeuse s'ébranle, enjambe les rangs de vigne et ramasse les premiers raisins. Pendant ce temps le tracteur se met en place et vient positionner la benne de manière à permettre à a vendangeuse de vider ses bacs remplis de raisins.

Vendangeuse avalant les rangs de vigne

Vendangeuse avalant les rangs de vigne

L'organisation générale a été fortement perturbée par les changements de dates intervenus tardivement. Les vendanges manuelles se sont donc limitées à leur plus simple expression. Seuls quelques rangs difficilement accessibles pour la vendangeuse, ont été ramassés à la main.

Parcelle de vignes habituellement vendangée à la main.

Parcelle de vignes habituellement vendangée à la main.

Seule une trentaine d'ares a été travaillée à la main

Seule une trentaine d'ares a été travaillée à la main

Les raisins mis en cuves, il est temps de procéder à un premier remontage d'homogénéisation, de manière à pouvoir effectuer les premières analyses des jus.

Préparation du remontage

Préparation du remontage

Les résultats d'analyse confirment les attentes : des degrés très importants ( proches de 15 ), de belles acidités et une forte intensité colorante.

La température des moûts est basse, ce qui autorise une macération pelliculaire de quelques jours avant le début de la fermentation. Cette macération à froid va permettre une meilleure extraction des arômes et des composés phénoliques.

Durant la macération, on procède à des remontages réguliers avec contrôles des températures et mesure des densités.

Prise de mesures avec le mustimètre

Prise de mesures avec le mustimètre

Après quatre jours de macération les cuves sont ensemencées en vue de préparer la fermentation alcoolique qui verra la transformation des sucres en alcool. Les souches de levure s'installent alors à l'intérieur des cuves et pour faciliter leur travail les remontages se font dorénavant à l'air libre. L'action conjuguée des levures, de l'azote et de l'oxygène va provoquer une hausse de la température à l'intérieur des cuves, ainsi qu'un dégagement de gaz carbonique.

Les contrôles de température et de densité font alors l'objet d'un suivi très strict et régulier.

Remontage à l'air.

Remontage à l'air.

Cette phase, appelée fermentation alcoolique, s'étend sur une dizaine de jours, au cours desquels les sucres se transforment en alcool. La densité diminue régulièrement et les températures ne peuvent pas dépasser le niveau de 27°.

Pendant ce temps, alors que le beau temps continue de régner sur la région, la lune est à l'origine de marées à forts coefficients, 117 ce lundi sur une échelle qui culmine à 120.

Soleil et forte marée, il n'en faut pas plus pour attirer de très nombreux surfeurs venus profiter des joies du mascaret.

Timing idéal ce samedi 26/09: 15h30

Timing idéal ce samedi 26/09: 15h30

Pendant que le vin se prépare à "naître" dans les cuves, les aigrettes venues passer l'été près de Jabastas, se préparent à migrer vers des cieux plus cléments.

Colonie d'aigrettes se prélassant au soleil.

Colonie d'aigrettes se prélassant au soleil.

Contrôle et maintien de l'ordre assuré par un jeune faucon

Contrôle et maintien de l'ordre assuré par un jeune faucon

Partager cette page

Repost 0
Published by jabastas - dans le blog de Jabastas

Un Château en Bordelais

Sur la commune d'Izon, entre Libourne et Bordeaux, se niche le vignoble du Château de Jabastas.

Le domaine couvre onze hectares de terrasses alluviales, sur la rive gauche de la Dordogne.

Fidèles à l'encépagement libournais (à dominante de merlot, complété de cabernet sauvignon et de cabernet franc), nous élaborons des vins gourmands, soyeux mais non dénués de caractère.

 

Vendanges-au-Chateau.jpg

Recherche

Nous contacter

Alain Vercouter, Château de Jabastas

35 avenue des Prades

F-33450 Izon

Téléphone: +33(0)5 57 84 97 13

 

Courriel: cliquez ici

Bienvenue Chez Jabastas

Actualités