Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Après les vendanges des raisins blancs effectuées le 23 septembre dernier, la récolte des rouges était planifiée à partir du 12 octobre.

Oui mais voilà, la nature reste maîtresse du jeu et dicte donc sa loi. Les pluies importantes du 28 septembre et l'humidité persistante qui a suivi, nous ont conduit à avancer la date de la récolte d'une semaine, par crainte de voir s'installer et se développer des foyers de pourriture. C'est un des paradoxes de ce millésime 2013 très compliqué avec des épisodes de pluies intenses en juin et en septembre, séparés par une période de sécheresse et de forte chaleur en juillet et en août.


110

 

Il a donc fallu s'adapter aux circonstances et revoir toute notre logistique pour recevoir, dans les meilleures conditions, notre équipe de vendangeurs venus tout droit de notre plat pays.

L'enthousiasme était clairement visible en cette matinée ensoleillée du 6 octobre et tous attendaient avec impatience de pouvoir trier les premiers raisins. Malheureusement quelques soucis de démarrage au niveau du moteur de la table de tri ainsi que de la pompe à vendange ont retardé le début des opérations.


SAM_1131.JPG

Ce ne sont pas les ratés d'allumage qui allaient décourager Marc.

Par chance, Marc veillait au grain et c'est armé de son tournevis de fortune qu'il a, tel un magicien, fait démarrer l'un après l'autre les moteurs récalcitrants. Ouf !! On a eu chaud ! On est véritablement passé à deux doigts de la catastrophe !

C'est donc vers midi, qu'au soulagement général, les premiers raisins ont été récoltés. Première constatation, l'état sanitaire est bien meilleur que ce que l'on avait craint. De ci, de là il y a bien quelques raisins endommagés, mais rien de bien inquiétant.


SAM_1135.JPG

On peut enfin commencer !

Bonne surprise également du côté des anthocyanes qui ont apporté beaucoup de couleur aux pellicules de raisins. Les fortes chaleurs de la fin septembre ont très certainement contribué à faire mûrir les fruits.


P1030169.JPG

24° au thermomètre, cela donne du coeur à l'ouvrage

Du côté de la teneur en sucres et donc en alcool potentiel les premières mesures affichées s'étalent entre 12,5 et 13. Pas mal du tout compte tenu des conditions extrêmement difficiles de ce millésime.


SAM_1134.JPG

Premières estimations plus que satisfaisantes

Cette année la qualité du tri était particulièrement importante, ce qui a ralenti sensiblement le rythme de la mise en cuves. Les heures ont donc défilé et c'est finalement vers .....minuit que les derniers raisins sont rentrés, sous une température n'excédant pas les 13°.


SAM_1139.JPG

Toujours le même sourire malgré les doigts engourdis !

Après 24 heures de macération à froid, les cuves ont été levurées pour lancer aussitôt la fermentation alcoolique qui s'est déroulée de manière rapide et homogène. Encore quelques jours de macération à chaud, puis il sera temps de procéder aux écoulages.


SAM_1140.JPG

Premier remontage à l'air et aperçu de l'intensité de la couleur


SAM_1143.JPG

Pendant que le 2013 fermente, il faut aussi songer à ouiller les barriques de 2012.

Puis vint le temps de la "gerbaude", ce repas traditionnel de fin de vendanges, qui reste toujours un grand moment de convivialité, d'amitié et d'échange, à nul autre pareil.


P1030429.JPG

A la santé de l'Amitié.

Un grand merci à tous. A nos amis de la première heure, qui en étaient déjà à leur 7ème participation, les uns venant de Bordeaux, comme Isabelle, Patrick et Jacky, les autres de Belgique, comme Gina, Patrick ou Laurent. Une mention particulière pour Chantal et Marc qui ont abandonné temporairement la gestion de leur gîte et chambres d'hôtes en Corrèze pour participer à leurs premières vendanges. Une pensée spéciale également pour l'autre "bleue" du groupe, Monique qui en a profité pour s'initier ( et avec quel bonheur !), à la dégustation de vin. Dorénavant, c'est sûr, elle ne verra plus jamais un verre de vin de la même manière !  

Rendez-vous a d'ores et déjà été pris pour l'année prochaine, pour des vendanges 2014 que tous espèrent réussies.

 

  

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Un Château en Bordelais

Sur la commune d'Izon, entre Libourne et Bordeaux, se niche le vignoble du Château de Jabastas.

Le domaine couvre onze hectares de terrasses alluviales, sur la rive gauche de la Dordogne.

Fidèles à l'encépagement libournais (à dominante de merlot, complété de cabernet sauvignon et de cabernet franc), nous élaborons des vins gourmands, soyeux mais non dénués de caractère.

 

Vendanges-au-Chateau.jpg

Recherche

Nous contacter

Alain Vercouter, Château de Jabastas

35 avenue des Prades

F-33450 Izon

Téléphone: +33(0)5 57 84 97 13

 

Courriel: cliquez ici

Bienvenue Chez Jabastas

Actualités